You are here
Home > Drama

Download E-books Le Tramway PDF

By Claude Simon

Un tramway relie une ville de province à los angeles plage voisine, distante d’une quinzaine de kilomètres. Aux heures matinales, il fait accessoirement place of work de ramassage scolaire. Ses allées et venues d’un terminus à l’autre entre les ondulations des vignes ponctuent le cours des vies, avec leurs menus ou cruels événements. Les lieux où se déroule l’action sont principalement le bord de mer, une maison de campagne, l. a. ville qui peu à peu se modernise, un courtroom de tennis. Dans sa fragilité, l. a. vie s’acharne par ailleurs à poursuivre son cours à travers les dédales des couloirs et des pavillons d’un hôpital, et d’infimes coïncidences amènent parfois les deux trajets à se confondre.

« Pas de psychologie chez Claude Simon : c’est l’écriture, et elle seule, qui prend en cost cette fragile renaissance au monde dans l. a. proximité de l. a. mort. L’écriture hint donc un chemin, un itinéraire, celui du tramway qui menait, pendant 15 kilomètres, les voyageurs du centre de Perpignan aux villas bourgeoises de l. a. côte lorsque l’écrivain était enfant. Que ce parcours soit aussi initiatique – initiation à un non-savoir, celui de los angeles mort –, les premières pages du livre nous en persuadent. » (Pierre Lepape, Le Monde)

Publié en 2001, Le Tramway est le dernier roman de Claude Simon.

Show description

Read Online or Download Le Tramway PDF

Similar Drama books

Real Life & Liars

Occasionally you discover happiness the place, and while, you least anticipate it. For Mirabelle Zielinski's young ones, happiness regularly appears simply out of succeed in. Her polished oldest daughter, Katya, clings to a stale marriage with a workaholic husband and 3 spoiled young ones. Her son, Ivan, so inventive, is a down-in-the-dumps songwriter with the worst style in girls.

Man and Superman (Penguin Classics)

Shaw all started writing guy AND SUPERMAN in 1901 and made up our minds to put in writing a play that will encapsulate the recent century's highbrow inheritance. Shaw drew not just on Byron's verse satire, but in addition on Shakespeare, the Victorian comedy trendy in his youth, and from authors from Conan Doyle to Kipling.

Tragedy: A Very Short Introduction (Very Short Introductions)

On your neighborhood anchorperson, the observe "tragedy" brings to brain an unintended fireplace at a low-income house block, the horrors of a common catastrophe, or atrocities happening in far away lands. To a classicist notwithstanding, the observe brings to brain the masterpieces of Sophocles, Shakespeare, and Racine; appealing dramas that includes romanticized torment.

Three Major Plays (Oxford World's Classics)

Lope de Vega (1562-1635), commonly considered as the architect of the drama of the Spanish Golden Age, used to be identified by way of his contemporaries because the `monster of Nature' as a result of his creativity as a playwright. Claiming to have written greater than one thousand performs, he created plots and characters awesome for his or her power, inventiveness and dramatic strength, and which, unlike French classical drama, mix the intense and the comedian of their wish to imitate existence.

Extra info for Le Tramway

Show sample text content

Le dernier arrêt du tramway avant ce terminus où les rails disparaissaient sous le sable de l. a. plage se trouvait à environ un kilomètre avant d’atteindre celle-ci, à un endroit où, sur los angeles droite, encadrée de ces arbres qui poussent dans les terrains humides et au feuillage blanchâtre, s’ouvrait une longue allée empierrée et elle aussi à demi ensablée au bout de laquelle s’élevait non sur une éminence à proprement parler mais au sommet de ce qui autrefois avait dû être une assez haute dune une building entourée de pins et d’un sort architectural en faveur sous le moment Empire ou aux débuts de l. a. IIIe République, c’est-à-dire à l’imitation, en modèle réduit, de quelque château de los angeles Loire et qui, avec son toit d’ardoise en specialty pente, ses tourelles d’angle, ses fenêtres à meneaux, son imposant perron et sa pelouse aux massifs fleuris, affichait un luxe sinon aristocratique (le nom de ses propriétaires n’étant pas (et n’ayant jamais été) précédé d’une particule) du moins ostentatoire en dépit des efforts de ses actuels occupants, les petits-enfants de celui qui, vers l. a. fin du siècle dernier, avait fait édifier l’ambitieuse demeure confinant sa descendance dans cette sphère sociale que l’envie – ou le dépit – entoure de cette air of mystery à los angeles fois admirative et méprisante, qui se manifestait par exemple, à mi-voix ou en aparté, par des plaisanteries sur l. a. qualité du vignoble de terres basses et sablonneuses qui l’entouraient et faisaient sa richesse, produisant, chuchotait-on, une abominable � vinasse » de tout juste huit degrés, l’étendue et le rendement à l’hectare de ce vignoble si moqué étant telle, malheureusement pour ses détracteurs, qu’à floor égale et même au bas prix de los angeles vinasse il rapportait aux héritiers du ridicule château cinq ou six fois plus qu’un de ces excellents vins de coteau dont s’enorgueillissaient les détracteurs empressés par ailleurs de répondre aux invites (thés, goûters d’enfants ou dîners) que lançaient trois ou quatre fois par été ces héritiers dont l’affabilité et le savoir-vivre constituaient le meilleur des démentis à l. a. morgue supposée de l’amateur d’architecture pseudo-Renaissance, l’avisé acheteur de centaines d’hectares submersibles tenus pour méprisables et acquis pratiquement pour rien, l’un d’eux (l’un de ces héritiers) alimentant (de même que le poète pédéraste, mais sur un autre plan) l. a. chronique scandaleuse de l. a. ville par les échos des frasques féminines qu’on lui prêtait de même que les imaginaires pertes dans ce Cercle de perdition dont il était (ou plutôt dont il avait gentiment consenti à être) l’un des membres (il n’avait pas dépassé de beaucoup los angeles trentaine) et où il faisait quelques apparitions, s’amusant parfois à tenir les cartes parmi l’assemblée des prudents vieillards amateurs de bridge à quelques francs le element (ces bridges où se jouaient des � fortunes »... ) comme ce gendre haï de ma grand-mère (le descendant du général noyé dans los angeles Bérézina et bricoleur de flottes miniatures), et peut-être – sinon probablement – s’amusant aussi à séduire leurs � poules » en dépit des commérages d’ailleurs (comme au sujet du poète homosexuel) plutôt bienveillants qui lui prêtaient (toutefois à mots couverts) telle ou telle liaison avec quelque femme mariée de cette � meilleure société », ajoutant cet atout à ceux (fortune, jeunesse, esprit, charme et inépuisable gentillesse) qui lui permettaient, non seulement sans se faire rappeler à l’ordre mais avec un convinced succès, de lancer dans les salons (moitié plaisantant, moitié sérieux) les pires énormités (confinant pour certains au blasphème) tant sur les questions d’ordre social que religieux ou sexuel et qui (de même que ses earnings au jeu ou ses conquêtes affichées) n’avaient peut-être d’autre objet que de lui fabriquer un masque d’aimable cynisme derrière lequel se cachait quelque secrète mélancolie que ne pouvaient consoler ni le ridicule château ni l. a. grosse vehicle rangée au côté des autres de sa famille sous l’auvent du storage situé non loin du terre-plein où les enfants invités aux goûters estivaux disputaient des events de croquet ; voiture de je ne sais quelle marque mais qui (de même que celles de sa mère ou de ses sœurs) contrastait avec los angeles Ford haute sur pattes et à l. a. carrosserie d’un terne gris-vert du mari de ma tante rangée un peu plus loin : invitation annuelle et quasi rituelle censée abolir d’une certaine façon l’énorme écart qui régnait non seulement entre les fortunes des deux familles mais encore entre leurs positions sociales, les héritiers de l’avisé acheteur de terrains dédaignés aux faramineux rendements de vinasse et leurs invités non pas exactement dédorés mais enfin, tout de même, obligés de compter, oubliant les uns et les autres les avantages respectifs que leur conférait d’un côté leur fortune et de l’autre leur naissance (ou plutôt le status qu’ils y attachaient vehicle, tout de même, aussi bien que le bâtisseur du ridicule château, le personnage historique, membre de l. a. conference (au reste renié) et général d’Empire dont se flattaient de descendre les passagers de l. a. Ford, dataient déjà d’un goé assez lointain), de sorte (mais je n’en savais pas plus que ce qu’un jeune garçon peut déduire de propos brusquement interrompus à son entrée dans une pièce, ou de certaines inflexions de voix) qu’il semblait se comploter (ou exister, ou supposé exister) quelque selected comme une inclination entre l’aîné des arrière-petits-enfants du régicide général et l’une des petites-filles du fortuné producteur de piquette, idylle entourée d’une discrète rumeur et d’une non moins discrète désapprobation (partagée sans doute à remorse par les deux principaux intéressés) et qui, nolens volens (sans doute los angeles disproportion des fortunes était-elle par trop énorme, sinon scandaleuse), en resta là.

Rated 4.55 of 5 – based on 15 votes
Top