You are here
Home > Erotica

Download E-books Le Sexe des étoiles PDF

By Monique Proulx

Au début, ils sont trois : une recherchiste qui cherche l’homme nouveau sans trop y croire, un écrivain en panne affligé d’impuissance chronique et une fillette brillante que l’astronomie passionne. Ils ne se connaissent pas; ils évoluent, chacun dans son petit univers tourmenté, en essayant le plus attainable de rescaper de l’existence des débris de bonheur. Survient dans leur vie Marie-Pierre, transsexuelle. Rien ne sera plus jamais pareil après que Marie-Pierre, en catimini, leur air of secrecy légué cette interrogation brillante : « Au-delà des apparentes protubérances, qu’est-ce qui fait donc que l’on est un homme ou une femme ? »

Show description

Read Online or Download Le Sexe des étoiles PDF

Best Erotica books

Emmanuelle

This vintage e-book of erotica is, along tale of O, the main recognized French underground novel of the past due 20th century and a piece of seductive literary merit.
It starts with nineteen-year-old Emmanuelle’s flight from London to hitch her husband in Bangkok. at the aircraft, she is seduced by means of the passenger seated subsequent to her. by the point they land, she has indulged her irrepressible and insatiable sexual urge for food, embarking on an odyssey of hedonistic sensual discovery that takes her from the palms of her husband to intimate encounters with the other halves of his enterprise affiliates, to additional explorations in which the philosophical and aesthetic points of eroticism are expounded—and enacted—to the fullest degree.
Intoxicating and clever, Emmanuelle, which has bought millions of copies considering the fact that its preliminary clandestine ebook in France, follows one woman’s liberation from subconscious to intensely awake sexuality. it truly is as pertinent this present day because it used to be 4 many years in the past.

Rumi: The Book of Love: Poems of Ecstasy and Longing

Now in paperback, this can be the definitive selection of America′s bestselling poet Rumi′s most interesting poems of affection and fanatics. In Coleman Barks′ pleasant and clever renderings, those poems will open your center and soul to the sweetheart inside and outside. ′There are fans content material with longing. I′m now not one among them.

Be Mine

On Valentine’s Day, Sherry reveals an nameless observe in her mailbox: be mine. because the notes proceed, Sherry turns into an increasing number of charged by way of the concept that she will be able to motivate such emotions. Her twenty-year marriage is regimen and he or she feels outdated, aimless, and empty now that her son is in collage. whilst she discovers who her admirer is, she starts off a wildly passionate affair with him.

Diario de una ninfómana (Spanish Edition)

L. a. historia actual de un descenso a los infiernos del sexo. Diario de una ninfómana es el conmovedor relato de una mujer francesa, de buena familia, licenciada en dirección de empresas, que narra su evolución very important a través de las relaciones sexuales que va manteniendo: con los sepultureros de un cementerio, con un árabe muy aficionado a l. a. Coca-Cola, con un policía sin escrúpulos, con desconocidos en lugares imprevistos.

Additional info for Le Sexe des étoiles

Show sample text content

Il ne sentit rien. À quoi était-il donc ? À quelle sorte d’animelle ou de végéton ? Quelqu’un d’autre qu’une transsexuelle parviendrait-il à le faire frémir un jour ? Mais qui au juste, Lucifer, était-il, tant qu’à interroger l’insondable, QUI ÉTAIT-IL ? … Un robineux, submité à l’angle de los angeles rue Sainte-Catherine, lui révéla qu’il était le petit-fils de Jacques Cartier et de girl Di. Ça ne lui coûta qu’un buck. *** Cette nuit-là, Dominique Larue commença, pour de bon, à écrire. 17. Belle porte, se dit-elle. Frêne rose. Lourde et ornementée comme une florentine, avec des angelots en reduction, des panneaux biseautés, une queue de dragon jouant les heurtoirs. Porte d’aristocrate. Ou de parvenu. Payée par elle, au fait, des années auparavant, motor vehicle elle avait déjà behavioré là, derrière ces angelots joufflus qui roulaient de petits yeux salaces dans le frêne rose. Marie-Pierre se recula pour mieux juger de l’ensemble de l’architecture. Inouï. Elle avait résidé dans une selected aussi substantial, weak de contenir plusieurs familles proliférantes. Pis encore, cette selected avait été sienne, à l’époque où elle était mâle pourvoyeur. Ma maison, gloussa-t-elle sarcastiquement. Figée dans une pérennité imbécile, atteinte d’immobilisme profond. Les fenêtres avaient été repeintes, c’est tout. Les pommiers avaient à peine grandi, à en juger aux quelques cimes hagardes qui émergeaient de l. a. neige. Il n’était pas trop tard pour rebrousser chemin. los angeles maison, tout à coup, venait de reprendre une physionomie atrocement familière, le goé blafard ricanait derrière les fenêtres et l. a. porte tarabiscotée : danger ! hurla los angeles petite bête qui dort en chacun de nous, hazard probability, vociférèrent muscle groups, viscères et vertèbres de Marie-Pierre, qui recula lentement, hypnotisée par l’angoisse, prête à s’enfuir sur-le-champ. Mais l. a. porte s’ouvrit à ce second précis, et Michèle apparut sur le seuil. Choc, indéniablement mutuel. Elles échangèrent un regard ahuri. Michèle portait quelque selected de mauve et de soyeux, très joli, qui s’harmonisait avec le gris bourgeois de l. a. pierre – ô cette flair à se fondre dans les décors qu’elle manifestait depuis toujours, cet esthétisme minéral, dans une vie antérieure elle avait dû être mosquée ou temple phénicien. — Entre, dit-elle avec une impassibilité de granit. Ni bonjour, ni grimaces préambulaires. Soit. Après tout, elles s’étaient vues pour los angeles dernière fois huit ans auparavant, aussi bien dire los angeles veille, que sont deux mille neuf cent vingt-deux misérables journées lorsque l’on s’aî-aî-me. — remark vas-tu ? sourit Marie-Pierre. Tu sem­bles très en beauté. — Je ne t’ai pas call foré de venir ici pour que l’on discute de nos états d’âme, dit sobrement Michèle. Donne-moi ton manteau. Tu peux garder tes bottes, si tu les assèches bien. Elle n’avait pas changé. Ni les odeurs, ni le vestibule, ni rien de ce que Marie-Pierre pouvait embrasser d’un most appropriate regard. Le temps, ici, avait mis des gants blancs – peut-être même s’était-il abstenu de passer. Tandis qu’elle livrait d’inimaginables batailles, écartelée entre des morts et des gestations déchirantes, tout, dans cette maison, n’avait pas cessé de prôner tranquillement l. a. vanité du mouvement.

Rated 4.50 of 5 – based on 19 votes
Top